Qu'est-ce que le Galuchat ? 

Le galuchat est maintenant fait à partir de la peau du poisson la raie. 

A l'origine, la "peau de chagrin" en français désignait toutes les peaux non tannées et rugueuses du dos de cheval ou d'onagre. 

Son usage est ancestral : apparemment, la peau de raie aurait été utilisée depuis l'époque de pharaons, sous la dynastie Han en Chine, puis sous la dynastie Qing et au temps des samouraïs au Japon pour gainer l'anse des épées afin d'assurer une prise plus sûre. 

Au début du XVIIIème siècle, M. Galluchat, maître gainer à la cour du roi Louis XV de France, réhabilita l'utilisation de la peau de roussettes et de raies à des fins décoratives, donnant ainsi son nom (ré-orthographié "galuchat"). La mode s'est rapidement répdandue au sein de l'aristocratie française et à travers l'Europe. 

L'utilisation du galuchat au XIXème siècle reste à confirmer. Il semblerait que Napoléon III ait commandé un ensemble complet de meubles et objets pour une chambre au Chateau de Tuileries, qui aurait été détruit par l'incendie. 

Dans les années 1920, l'ébèniste Paul Iribe et le sculpteur Clément Rousseau ont su relancer une mode autour du galuchat. D'autres ébènistes (Chanaux, Groult, Ruhlmann) ont aussi exploré le potentiel décoratif de ce matériau, l'inscrivant alors dans la période Art Déco.